#Deauville2017 : planches, films, et Mr Bones (Kiehl’s)

 

Le palmarès du 43e festival du film américain de Deauville a été révélé il y a déjà une semaine. C’est l’occasion de revenir sur ce week-end passé en bonne compagnie, et de répondre sur certains points à cet article de Cinématraque.

Comment aller au festival sans se ruiner, ni se loger à 80 bornes comme nos amis de Cinématraque ?

  1. Le pass festival qui permet d’accéder aux projections. A la journée, c’est 70€, à la semaine, je vous laisse calculer. C’est évidemment prohibitif, alors on utilise son cerveau et on se renseigne. Certains CE (comités d’entreprise) proposent des offres préférentiels) mais le meilleur plan reste le pass GRATOS et ce, sans accréditation journalistes, partenaires ou autres plans de privilégiés. Vous connaissez forcément quelqu’un qui a une carte UGC et l’utilise régulièrement au point d’avoir de nombreux points de fidélité ? Si c’est pas le cas, faites vous des amis qui ont une vie culturelle active (genre moi). Grâce au catalogue de cadeaux fidélité UGC, mon ami @jujulutin a pu commander 3 pass semaine gratuitement pour Audrey, lui et moi.

2. Le logement : partir à plusieurs permet de diviser les coûts. A vous de choisir vos compagnons de voyage, dont celui/celle qui fournit les pass, évidemment. Nous avons choisi un AirBnB déjà testé et approuvé l’an dernier. Situé à Trouville, face au Casino, il est à 25min de marche du CID. C’est un mal nécessaire, mais vous ne trouverez pas meilleur compromis prix/distance. Nous étions 3 dans un studio avec un grand lit et un clic-clac confortable. Coût par personne : 78€/ personne pour 2 nuitées. Autre possibilité, le Campanile de Deauville (25min du CID), 185€ pour 2 nuitées, en demandant un 3e lit d’appoint, ça reviendrait à 61,66€ par personne.

3. Les transports : en train, l’aller/retour coûte 54€ par personne (sans carte de réduction). Le OUIbus est une option encore plus intéressante, 35€ l’aller/retour par personne, sachant que c’est la même durée de trajet, environ 2h.

Une fois arrivés, après une bonne nuit de repos, on récupère nos badges et c’est parti pour les premières séances.

Les films vus :

  • Beach rats
  • Mary
  • Good Time
  • Ghost story
  • Ingrid goes west

   

  

J’aurai sans doute l’occasion de chroniquer ces films bientôt. Mais je peux déjà vous recommander Mary, déjà en salles, feel good movie aux héros très attachants.

Good Time, avec Robert Pattinson, vient de sortir aussi, le film est l’incarnation de la Loi de Murphy (tout ce qui peut mal tourner, tournera forcément mal) avec des héros bras-cassés. Il y a de vrais partis pris (musique notamment), Robert Pattinson est bon, mais il manque une densité aux personnages. Toutefois il faudra suivre ces frères réalisateurs, les Safdie.

Beach rats ne m’a vraiment plu, sans doute parce que le héros, gay qui ne s’assume pas, n’a aucun but dans la vie à part se droguer et traîner avec ses potes.

Ingrid Goes West avec la fabuleuse Aubrey Plaza (Park & Recreation) est une satire très bien vue des influenceuses sur Instagram et leur vie mise en scène, souvent fausse. Enfin, Ghost story est le film le plus perturbant et marquant que j’ai vu depuis très longtemps. Une audace dans le scénario, le jeu, la mise en scène étouffante (plans fixes, très longs silences). Il y a des scènes sublimes. D’ailleurs il a été récompensé par 3 prix à Deauville. Il n’y a pas encore de dates de sortie en France, à suivre !

Le Kiehl’s club

J’ai eu la chance et le plaisir d’être invitée à vivre des moments magiques grâce à Kiehl’s :

  • Cocktaïl au Kiehl’s club avec d’autres blogueurs ciné, puis tapis rouge. Normalement les blogueurs n’ont JAMAIS les honneurs du photocall. Là, on a eu une superbe photo faite par LE photographe des stars, Rachid Bellak. La soirée était consacrée à une cérémonie d’hommage à Robert Pattinson, avec un discours drôle et touchant de Bérénice Bejo, puis la projection de Good Time. Et retour au Kiehl’s club pour une soirée mémorable où j’ai pu croiser tous les membres du jury, et un invité de marque : Jeff Goldblum.

les blogueurs ciné

On dirait le générique d’une série, non ? :)

Photocall sur le red carpet, baby!

Verdict : ma peau a besoin d’hydratation, et il y a une routine beauté qui conviendrait parfaitement à mon mode de vie.

J’ai été gâtée par Kiehl’s puisque je suis repartie avec un totebag (très prisé au festival, tout le monde le voulait !) et les produits adaptés, en full size en plus.

J’ai commencé à suivre les conseils reçus chez Kiehl’s et à appliquer les produits, et ça marche. J’ai l’air moins fatiguée, ma peau est hydratée, plus douce, fini les rougeurs et tiraillements. J’ai même croisé Emma De Caunes, qui faisait elle aussi un point personnalisé avec les experts Kiehl’s. Et ce diagnostic beauté était accessible également au public, si si :

Grand merci à l’équipe Kiehl’s et aux GO (gentilles organisatrices : Anaïs et Emilie <3)

Un beau week-end qui me donne envie de faire d’autres festivals, comme celui du Film romantique de Cabourg, si mes finances me le permettent, et sinon rdv l’année prochaine sur les planches de Deauville !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *