[Podcast] Single Jungle, ép 14 : Marie Albert, créatrice du podcast Sologamie

Visuel du podcast Sologamie, sur fond bleu, avec l'émoji souriant avec des coeurs dans les yeux, et le mot Sologamie écrit en 2 partie, "solo" en haut de l'émoji, et "gamie" en bas
Visuel de Sologamie, “le podcast des célibataires qui n’ont besoin de personne”, créé par Marie Albert le 3 novembre 2020

Nouvel épisode ! Sous une forme un peu spéciale, c’est un crossover. Comme dans les séries ! Retrouvez la 1ère partie, enregistrée et diffusée en décembre 2020 pour Noël, avec pour l’occasion un bingo des célibataires, qui pourra vous aider à répondre aux remarques de vos proches, en toutes occasions. Ces petites phrases, comme tu es célibataire, car “Tu es trop exigeant·e” “Tu fais peur aux hommes” etc. Le bingo est à retrouver en format visuel cliquant ici. Et en version podcast, où Marie et moi partageons nos expériences et réparties face à ces injonctions culpabilisantes, en cliquant ici.

Dans la partie de l’entretien que je vous propose dans Single Jungle, avec Marie, nous évoquons son parcours, l’origine de Sologamie, son roman à paraître, le milieu des studios de podcasts français (et son manque de diversité ethnique et sociale), le célibat bien sûr, les rencontres, le handicap et le validisme. Nous parlons aussi de ses voyages en solo (qui font mon admiration, car je n’ose pas encore voyager seule longtemps et loin), voyages qui se font notamment dans un but militant, pour lutter contre les féminicides (entre autres). Toutes les infos sont sur son site.

Aventurière, journaliste et autrice féministe, Marie Albert est à 26 ans une femme passionnante, qui a crée le podcast “Marie sans filtre” et “Sologamie, le podcast des célibataires qui n’ont besoin de personne”. C’est toujours une joie de voir d’autres femmes explorer le célibat et partager leurs expériences.
J’en profite aussi pour vous proposer 2 extraits géniaux d’un épisode de Sologamie, avec Pauline du podcast “Comic sans MST”, où avec Marie, elle évoque la charge sexuelle, la préparation des femmes avant un date vs celle des hommes (beaucoup plus courte et simple), et la grossophobie subie lors de dates, sur les applis, et la grossophobie intériorisée. Comme d’habitude, je vous recommande de lire et parler autour de vous du livre “Gros n’est pas un gros mot” de Daria Marx et Eva Perez-Bello, du collectif Gras Politique. Bonne écoute !

Pour suivre Pauline, Comic Sans MST :
https://comic-sans-mst.lepodcast.fr/
https://www.instagram.com/comicsansmst/

Pour suivre Marie Albert et ses créations :
https://www.instagram.com/mariealbertfr
https://anchor.fm/sologamie
https://anchor.fm/mariesansfiltre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *